Autres

Publication avec l'autorisation du Secrétaire du CSE

 

Le CSE nous informe de sa position suite à la mascarade de réunion de ce jour

 

Chèr-e-s collègues,

l'heure est grave.

Le CSE, à la majorité de ses membres, a décidé de ne plus relayer les notes d'information de la Direction.

En effet, le CSE s'était engagé à relayer celles-ci afin d'informer les salariés sur l'avancement des discussions et travaux devant mener à la reprise des activités dans des conditions sanitaires maximales, et ce, dans un contexte d'accélération de l'épidémie de Covid-19 dans notre département.

La Direction, via un canal inhabituel, à savoir un communiqué de presse de la Communauté d'Agglomération de Colmar prétend que les mesures sanitaires nécessaires à la reprise des activités (qui ne sont en fait pas totalement arrêtées) étaient respectées, alors que le CSE ne les a pas encore validées. Nous sommes encore loin d'être en phase sur celles-ci, même si nous avons bien avancé.

Par ailleurs, des indices concordants nous mènent à penser que des informations biaisées et insincères ont été transmises au Préfet du Haut-Rhin, afin de l'inciter à déclarer utile à la Nation la production de papier thermique.

Devant la réaction sidérée de nombreux élus, la Direction s'est résignée à nous projeter la réponse du Préfet à un courrier qui lui, ne nous a pas été communiqué (refus catégorique). La Direction ne joue donc pas la transparence, en ce sens qu'elle n'informe pas les élus comme elle le devrait dans le cadre d'un information-consultation : il s'agit là, selon nous, d'un délit d'entrave à notre fonctionnement. La Direccte et le conseil du CSE ont été immédiatement interrogés sur le procédé, et nous vous informerons de la suite des événements.

Nous ne nous attarderons pas ici sur tous les aspects procéduraux, mais ceux-ci ont été bafoués. La méthode est inacceptable, nous prenons acte de la déloyauté de la Direction dans la gestion de la crise, et sur ses intentions quant à une reprise sans risque de l'activité.

Nous vous informerons plus en détail le plus rapidement possible sur les dates de reprises envisagées par la Direction, qui diffèrent radicalement de ce que nous imaginions.

 

Les Elus du CSE

 

同僚の皆さん。

時間は真剣だ

新生サービサーは、メンバーの過半数の賛成により、マネジメント・ブリーフィング・ノートの中継を行わないことを決定した。実際、CSEは従業員の大多数に、最大限の衛生状態で活動を再開するための話し合いや作業の進捗状況を知らせるために、これらの情報を伝えることを約束していた。

経営者は、CSEがまだ検証していないにもかかわらず、コルマール共同体からのプレスリリースという変わったルートで、活動再開に必要な衛生的措置が尊重されたと主張している(実際には完全には停止していない)。順調に進んでいるとはいえ、これらについてはまだ段階的には程遠い。

さらに、国民に有用な感熱紙の生産を宣言するようオー・ラン県知事を扇動するために、偏った不誠実な情報が伝えられているという一貫した指摘もあります。選出された代表者のほとんどの衝撃的な反応の前に、経営陣は、私たちに伝達されなかった手紙に知事の答えを伝えるために自分自身を辞任しました。つまり、経営陣は透明性のゲームをしていない、つまり、情報協議の枠組みの中で選挙で選ばれた代表者に本来あるべき情報を伝えていないのです。ディレクテはすぐに手続きについて質問されましたので、次のステップをお知らせします。

ここでは、すべての手続き的な側面については触れませんが、これらは無視されています。経営陣の危機管理に対する不誠実さ、安全な活動再開の意図に留意する。 

経営陣が想定している買収の日程については、速やかに詳細をお知らせいたします。

 

 

 

bonjour à toutes et tous,

vous recevez de nombreuses informations actuellement.


Nous vous résumons la conduite à tenir, basée sur nos échanges avec la direction et sur les notes qui ont été envoyées :

- si votre poste est télétravaillable, vous restez à la maison en télétravail à 100% ;


- si vous ne pouvez télétravailler, 3 options possibles :


1. vous avez des problèmes de garde d'enfants, vous le déclarez à RIF (hiérarchique ou RH) et vous êtes pris en charge par la sécurité sociale dans le cadre d'un arrêt de travail simplifié ;
2. vous vous sentez en danger au travail, vous informez votre hiérarchique que vous rentrez dans le cadre de votre droit de retrait et du droit d'alerte émis par le CSE. Ceci est acté : la direction est d'accord (nous ne leur avons pas laissé le choix) et pour l'instant vous êtes payés à 100% (le chômage partiel ne s'applique pas).
3. Vous souhaitez continuer à travailler, vous vous rendez au travail avec 2 attestations
- La première est celle qui justifie votre sortie
- La seconde est celle que doit vous remettre l'employeur
https://www.interieur.gouv.fr/Actualite ... fessionnel

Le CSE a été consulté pour le chômage partiel, et plus rien ne s'y oppose. Nous ferons une note d'information à notre niveau pour vous expliquer quel sera votre salaire, une fois celui-ci activé (car il le sera)

Demain un nouveau CSE extra aura lieu (en visio) et nous vous tiendrons informés de toute nouvelle consigne.

Merci, portez-vous bien et appliquez les gestes barrière

(lavage de mains fréquent, éternuer ou tousser dans le creux du bras, tenez vous à au moins 1m de distance de votre interlocuteur)

Le CSE nous transmet sa position de ce jour par rapport à la réunion qui s'est tenue cet après-midi.

 

 

Ce jour, de 14H00 à 17H30 s'est tenue une réunion du CSE.

LE CSE estime que les informations ci-dessous sont à relayer immédiatement :

- les arguments ont été exposés de part et d'autre pour savoir si l'activité papier thermique était nécessaire au bon fonctionnement du pays. Le CSE n'est pas convaincu par les arguments de la direction : Ricoh fabrique certes des produits qui contribuent à l'étiquetage dans l'industrie agroalimentaire, mais il existe des alternatives et nous ne produisons aucune denrée alimentaire ou de produits ou services dits "de première nécessité"

- le CSE a rappelé qu'il n'était pas possible de revenir sur l'annonce de la direction de placer le RR, le MRO et une grande partie du TBG en chômage partiel. La situation actuelle doit perdurer au moins jusqu'au 31 mars . Lien vers la note d'information de la direction du 18 mars
https://www.cse-rif.fr/shop-ce/articles/note-dinfo-rif-18-3-2020-covid-19-n-5

- dès demain, le 25.3, un groupe de travail composé de la CSSCT et d'un nombre d'élus choisis pour leur appartenance aux activités TBG vont se réunir pour tenter de définir les mesures qui sont indispensables pour assurer la santé/sécurité des salariés quand l'activité, même partielle, devra reprendre. La date de reprise n'a pas été fixée.

Enfin, il a été demandé l'application du renforcement immédiat des mesures barrières pour les quelques salariés travaillant encore sur le site, dont le port du masque obligatoire (2 masques par jour), les gants, des mesures de nettoyage, comme convenu en CSE du 18.3

Par ailleurs il est demandé à la direction d'informer les salariés qui ont été en contacts avec des cas confirmés : en effet, il apparait que certains salariés ne le savent pas, et peuvent être tentés de se porter volontaires alors qu'ils devraient être confinés, et de la même façon, sont suceptibles de contaminer leurs familles.

 

Les Elus du CSE

Nous relayons, avec l'autorisation du secrétaire du CSE,  le droit d'alerte envoyé par le CSE à la direction en date du 17.23.2020