Nous relayons ici le mail adressé à M. Hassler par le secrétaire du CSE, avec son autorisation.