Le CSE nous transmet sa position de ce jour par rapport à la réunion qui s'est tenue cet après-midi.

 

 

Ce jour, de 14H00 à 17H30 s'est tenue une réunion du CSE.

LE CSE estime que les informations ci-dessous sont à relayer immédiatement :

- les arguments ont été exposés de part et d'autre pour savoir si l'activité papier thermique était nécessaire au bon fonctionnement du pays. Le CSE n'est pas convaincu par les arguments de la direction : Ricoh fabrique certes des produits qui contribuent à l'étiquetage dans l'industrie agroalimentaire, mais il existe des alternatives et nous ne produisons aucune denrée alimentaire ou de produits ou services dits "de première nécessité"

- le CSE a rappelé qu'il n'était pas possible de revenir sur l'annonce de la direction de placer le RR, le MRO et une grande partie du TBG en chômage partiel. La situation actuelle doit perdurer au moins jusqu'au 31 mars . Lien vers la note d'information de la direction du 18 mars
https://www.cse-rif.fr/shop-ce/articles/note-dinfo-rif-18-3-2020-covid-19-n-5

- dès demain, le 25.3, un groupe de travail composé de la CSSCT et d'un nombre d'élus choisis pour leur appartenance aux activités TBG vont se réunir pour tenter de définir les mesures qui sont indispensables pour assurer la santé/sécurité des salariés quand l'activité, même partielle, devra reprendre. La date de reprise n'a pas été fixée.

Enfin, il a été demandé l'application du renforcement immédiat des mesures barrières pour les quelques salariés travaillant encore sur le site, dont le port du masque obligatoire (2 masques par jour), les gants, des mesures de nettoyage, comme convenu en CSE du 18.3

Par ailleurs il est demandé à la direction d'informer les salariés qui ont été en contacts avec des cas confirmés : en effet, il apparait que certains salariés ne le savent pas, et peuvent être tentés de se porter volontaires alors qu'ils devraient être confinés, et de la même façon, sont suceptibles de contaminer leurs familles.

 

Les Elus du CSE